CENI – PNUD :: ATELIERS DE CONCERTATION

Dans le cadre des préparatifs électoraux, la CENI est sur le point de revoir le cadre légal et les opérations électorales ainsi que la gestion de la liste électorale.

La concertation de tous les acteurs est de mise, d’où l’atelier de concertation qui a débuté depuis hier à l’hôtel Colbert. Après les membres de la société civile et les partis politiques, l’atelier a réuni toutes les entités publiques concernées de près ou de loin par les élections. Il s’agit entre autres des institutions de l’Etat, telles que le Sénat et la Haute cour constitutionnelle (HCC) ainsi que certains ministères.

Trois grand thèmes seront ainsi au centre des discussions, notamment les dispositions générales et spécifiques des élections, le financement des campagnes électorales et des partis politiques et enfin l’élaboration du projet de code de bonne conduite des parties prenantes aux élections. Une initiative motivée par les critiques et les expériences des dernières élections sénatoriales.

«Il s’avère, à partir de nos expériences des dernières sénatoriales, que nos législations électorales portent à confusion, qu’elles méritent d’être révisées pour la crédibilité des processus électoraux», a indiqué le numéro de l’organe, Hery Rakotomanana. Et lui d’ajouter que, «La révision du cadre légal est parmi les recommandations des rapports et dernières missions d’observation électorale».

Leave a comment

fourteen − six =

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.